Thème de la semaine 50: chakra du 3ème œil AJNA

atteindre et faire rayonner le chakra du 3ème œil AJNA par des postures d’introversion méditatives et d’inversion douce, très à l’écoute et dans l’accueil du Soi. Je précise à la demande de certains d’entre vous que tous les niveaux sont bienvenus et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir suivi le programme des 7 semaines depuis le début.

La petite théorie : situé entre les deux sourcils ou au niveau de la 1ère vertèbre cervicale dans la zone spinale, ce chakra de couleur bleu indigo est représenté par un lotus à deux pétales, symbolisant la rencontre des deux nadis principaux Ida et Pingala (énergies représentant la dualité du monde manifesté), avant leur ascension au chakra couronne.  

Lorsqu’on s’empare totalement du pouvoir renfermé dans Ajna, on peut dépasser le mental (monde duel, avec son cortège de désirs, d’envies, d’attachement, etc.) et entrer dans le monde du savoir et de la sagesse.

Lié à la glande endocrine hypophyse et sur le plan énergétique à l’épiphyse. Photoréceptrice, donc capable de percevoir la lumière, cette dernière produit la sérotonine qui joue un rôle lors de la visualisation ou de la relaxation. « Elle est stimulée par toute une série d’énergies électromagnétiques présentes dans l’environnement. Loin d’être une glande dégénérée, comme on le disait jadis, elle s’active d’elle-même à mesure que la radiation lumineuse ultraviolette fonce vers la Terre portée par les vents cosmiques. En pénétrant la couche d’ozone de plus en plus mince entourant la planète, les rayons ultraviolets ont un effet profond sur l’intensification de la conscience humaine. » (Patricia Mercier)

AJNA, la santé et les émotions. Les problèmes physiques associés à Ajna sont les maux de tête, les troubles du sommeil, tous deux liés au stress, aux résistances psychiques que l’on nourrit dans le quotidien, où l’on se sent ‘déphasé’ car l’ego prend trop de place dans la perception et annihile le Soi. L’on doit choisir de se déconnecter du monde trépident pour méditer plus souvent (silence intérieur total) ou se nourrir de visualisations paisibles. Il est important de se mettre au contact de la lumière naturelle de l’extérieur quotidiennement aussi. Vivre trop longtemps sous une lumière artificielle est néfaste sur la santé : le corps est affecté par la sécrétion déréglée des hormones.  Le taux de sérotonine affecte la régulation de toutes les autres glandes endocriniennes (état mental, humeurs, sommeil, sexualité, appétit, etc.). Pour que celle-ci soit régulée, la respiration yogique en extérieure et la méditation seront des plus bénéfiques.

AJNA et les pouvoirs psychiques. Siège de notre âme, les ésotéristes affirment que l’épiphyse, activée par la lumière divine, se connecte à l’hypophyse, devenant un canal de communication avec les plans spirituels supérieurs, permettant l’échange d’informations. La clairvoyance, la clairaudition et le channeling font partie des pouvoirs liés à ce chakra lorsqu’il est ouvert. En s’efforçant d’éveiller ses facultés spirituelles, il est important cependant de ne pas précipiter le processus si non, le corps en pâtira ce qui ralentira les progrès.

Le pouvoir de l’imagination est puissamment créateur. « On devient ce que l’on pense » est une réalité. D’où l’idée, pour équilibrer et ouvrir ce chakra de maîtriser parfaitement notre mental et ne nourrir que des pensées positives ou mieux encore : le silence mental total (méditation)pour que l’esprit s’ouvre, et connecté à l’intuition, peut recevoir des informations spirituelles. A mesure que notre esprit s’élargit, nous apprenons que les meilleurs choix sont à notre portée. Cela nous aide à mettre notre esprit en phase avec l’intelligence universelle qui aime, voit et sait tout, quelle que soit la façon dont nous vivons cette intelligence. L’intelligence universelle répond toujours affirmativement à ce que nous croyons sur nous. Si nous nous croyons digne d’amour, de bonté, de prospérité et de santé, elle dit oui. Si nous pensons le contraire, elle dira oui aussi. Notre pouvoir créateur prend naissance ici, dans notre conscience. Alors choisissons quel bien nous voulons dans vie et mettons notre attention et énergie dans ce sens de réalisation : il s’agit d’aligner notre volonté avec celle de l’univers pour nous élever en conscience et en amour. Développer le pouvoir de l’esprit nous permet de dépasser les limites du corps et du mental, d’appréhender une réalité plus subtile et de comprendre la vie après la mort du corps.

Pour s’élever en conscience et se libérer, rien de tel que de faire table rase sur le passé : se pardonner soi-même (et les autres au passage !) de nos erreurs dues à notre ignorance et développer une forte volonté d’avancer vers la lumière. Clarifier l’idée que l’on a de nous-même permet de surmonter plus aisément les difficultés. Développer la capacité de se libérer des situations et personnes négatives et malsaines élargira notre aptitude de clairvoyance intérieure. Adopter une attitude saine fondée sur le respect de soi comme des autres nous aide à cultiver le discernement. On accède à ce chakra dès que l’on décide de penser et de ressentir de bonnes choses sur nous-mêmes. Si non, la négativité qui est en nous fermera ce chakra. Les attitudes témoignant de souplesse, d’ouverture et d’un profond amour de soi nous permet de gérer notre vie avec humour, grâce et sagesse.

Ma Sama Anand

989741