une bonne séquence de yoga

Comment se compose une séquence de yoga

Notre corps physique est constitué des 5 éléments terre, eau, feu, air et éther. Lorsque ces 5 éléments sont en équilibre, alors notre corps demeure en bonne santé. On les retrouve sous forme d’énergie dans les chakras, donc notre corps énergétique est aussi concerné par cet équilibre.

La pratique complète du yoga éveille, stimule, équilibre ces 5 éléments. Il est nécessaire pour cela d’inclure dans sa séance, les points ci-dessous. Ils sont associés à un ou plusieurs élément(s) dominant(s) ; mais en réalité, plus la pratique est consciente, plus chaque point active l’ensemble des éléments. Si une séance ne suffit pas dans la pratique personnelle, alors choisissez de l’étaler sur plusieurs séances rapprochées ou de réduire la partie des asana. L’objectif principal d’une séance d’asana est de faire circuler l’énergie en un flot continue qui permet de rester en bonne santé. En arrière-plan de cela, la pleine conscience se développe et influe sur l’équilibre du psychisme.

D’un point de vue purement spirituel, ce corps est comme un temple qui héberge notre âme. Plus on l’honorera et le maintiendra en équilibre, plus notre âme pourra s’y épanouir et accomplir son chemin, sa mission de Vie. Attention : l’âme éternelle est contenue dans le corps éphémère mais l’inverse est vrai aussi : le corps temporaire est contenu dans l’âme infinie. 

  • Aum x 3 et la prière (éther) et frotter les mains (feu) 1 min
  • La respiration yogique (air) 7 min
  • L’échauffement des parties du corps (feu) 5 min
  • Alterner d’une séance à l’autre : yogique jogging (feu) 3 min suivi de mukha dhauti (feu et air) 2 min PUIS Surya namaskar (feu) 5 à 10 min
  • Une série d’asana (qui stimule tous les éléments) 10 à 20 min
  • Relaxation (terre et eau) 5 min
  • Pranayama (feu et air) 5 à 20 min
  • Méditation (éther) 5 à 20 min
  • Aum et prière 1 min

 

Le choix des asanas peut se faire en fonction des besoins vitaux du corps ou du psychisme. Les gens de nature rajastique, sportifs ou passionnés devront travailler plutôt sur les étirements, l’assouplissement et l’ouverture du corps : une approche Yin est préférable avec une tenue longue et passive dans les postures. Pour les gens de nature tamasique, léthargiques, des séances dynamisantes, avec tenue courte des postures sur un enchaînement fluide sera préférable.

On fonction des asana, on travaille davantage sur les jambes, les fessiers, les hanches, le dos, les épaules, les bras, la nuque ou encore la capacité de concentration (postures en équilibre). En fonction de l’intension que l’on y met, la posture aura des effets différents aussi ; voir le tableau des chakras pour voir quels groupes de postures travaillent sur quels chakras.

Ainsi vous pouvez préparer votre séquence équilibrée ou cibler un objectif.

Après une pratique régulière, il vous deviendra de plus en plus naturel de pratiquer de façon intuitive. Sans avoir préparé quoique ce soit, très à l’écoute de soi, vous pourrez simplement laisser votre corps aller dans la posture de « son choix »… cette capacité d’écoute se développe après une pratique assidue, qui implique déjà une grande connaissance de soi.

 

Quelques règles d’or de l’ATTITUDE à adopter…

 

Règle n°1 : pour que cette connaissance de soi se développe efficacement, choisissez le silence mental et l’écoute attentive des sensations du corps. Ecoute sans aucun jugement d’aucune sorte, sans conclusion non plus. Une écoute ouverte qui accueille avec compassion toutes informations ou sensations, qu’elles soient agréables et désagréables. C’est la présence à soi-même dans le moment présent qui transcendera votre pratique. L’erreur classique dans la pratique des postures est de tomber dans le piège de la comparaison. Celle-ci active le mental, l’extrait du moment présent et surtout de l’écoute de vous-même ; vous vous mettez à penser à l’objectif à atteindre ou à ce que vous étiez capable de faire avant, ou encore à envier le / la voisin(e) de tapis. 

 

Règle n°2 : restez absolument présent à votre respiration qui doit rester calme, tantôt puissante, tantôt douce, tantôt ample, tantôt naturelle. En fonction de l’intensité des postures, ne perdez jamais la qualité de la respiration. C’est elle qui permet de maintenir le lien entre le corps et l’esprit. Si la qualité de la respiration est altérée, choisissez de ramener votre mental à la concentration dans la respiration pour la ramener dans la régularité. Vous serez surpris de votre capacité à tenir vos postures beaucoup plus longtemps si vous restez concentrés dans la respiration.

 

3ème grande règle : pas d’effort violent. Restez dans un effort confortable : stihr et sukham qui signifie en sanscrit stabilité et aisance. Ce sont les deux maîtres mots que Patanjali utilise pour décrire ce que vous recherchez pendant une posture. Bien sûr cela ne vient pas tout de suite. Mais la pratique régulière vous permettra de réaliser avec un confort identique des asana de plus en plus complexes. L’intériorisation inhérente au yoga vous donnera une perception de plus en plus aigüe des points de résistance à l’exécution de telle ou telle asana. Vous devez chercher à réaliser la posture en découvrant la ligne de moindre résistance. C’est l’équilibre entre effort et confort qui vous donnera la possibilité de bénéficier au maximum de votre pratique.  

 

4ème grande règle d’or : je fais de mon mieux et je suis satisfait(e), je me contente de ce qui se présente à moi. La patience viendra naturellement grâce à l’indifférence que vous portez vis-à-vis des progrès ou de l’absence de progrès. Indifférence aussi vis-à-vis du fruit de votre action. Agissez sans attendre de récompense. Vous vous apercevrez bien vite que cette attitude est libératrice. Continuez la pratique, même quand le corps vieillit et s’affaiblit. Ce corps mérite toute votre attention et bienveillance, et ce jusqu’à ce que vous le quittiez. Rappelez-vous sans cesse que vous n’êtes ni ce corps ni ce mental, mais que votre devoir dans cette vie sur Terre est, entre autres, de les connaitre pour s’en libérer en conscience.

Hariom Tat Sat

Ma Sama Anand